Club de Go de Chambéry

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille

Le jeu de go

Envoyer Imprimer PDF

Le jeu de go est un jeu de stratégie dit de "construction" à l'inverse des échecs ou des dames dits de "destructions".

Dans un jeu de destruction, le but est de mettre échec ou d'éliminer les pièces ou jetons du plateau. Dans un jeu de construction, c'est l'inverse, on rajoute des jetons ou des pièces... ce qui rend le jeu plus attrayant :).

goban_vierge

Au jeu de go, on joue sur un plateau composé de 19 lignes horizontales et verticales formant un quadrillage de 361 intersections.

On peut jouer sur des petits plateaux pour mieux comprendre le jeux:

13x13 qui comporte 169 points ou 9x9 qui comporte 81 points.

PierreOn joue avec des pierres blanches et noires que l'on pose sur les intersections.

Une intersection est considérée comme un point. Il y a donc 361 points sur le plateau.

  • a) Lorsque l'on pose une pierre sur  une intersection, le point appartient au joueur qui l'a posée.
  • b) Une ou plusieurs intersections libres entourées par des pierres d'une même couleur appartiennent au joueurs qui les a entourées. On appel cet espace un territoire.
  • Astuce : Il est plus facile et plus rapide de procéder à la création d'un territoire par des "sauts" que de poser une pierre sur chaque intersections à la suite de l'une ou de l'autre !

Le but du jeu :

Il est de délimiter un ou plusieurs territoires de sa couleur, qui, additionés, comporterons plus de points que ceux de son opposant.

Bien entendu, comme il s'agit d'un jeu de construction, les deux adversaires rajoutent des pierres l'un après l'autre ce qui va impliquer inévitablement quelques conflits.

  • L'un va vouloir plus de points (il sera trop gourmand), et son adversaire ne sera pas d'accord (il sera vert de jalousie).
  • L'un va vouloir garder tous ses points (quel avare !) et finira bien par en céder quelques uns (un élan de générosité ?)
  • Et bien d'autres situations explosives sont possibles !

Afin de résoudre ses conflits, il existe une règle de prise.

Exemple :

  • Une pierre, seule, sur une intersection a 4 libertés (les libertés sont symbolisées par les intersections adjacente à la pierre).
  • Si 3 de ses libertés sont occupées alors la pierre est dite en "atari" (une sorte d'echec). Si l'adversaire joue sur la dernière liberté restante, la pierre est alors capturée.
  • Une pierre capturée (ou prisonnière) est égal à 1 point.

libert

prise_1

prise_2

libert

Les libertés adjacentes aux pierres Atari ! Il ne reste qu'une liberté Noir pose sa pierre sur la dernière liberté La pierre est capturée

On peut remarquer que pour capturer 1 pierre l'adversaire doit en mettre 4 !

En fait, cette règle fonctionne aussi pour tout groupe de pierres entouré par des pierres adversaires.

  • Astuce : Il faut, parfois, savoir abandonner ses pierres et jouer ailleurs ! Mais le sacrifice n'est jamais évident...

Vous trouverez une explication plus complète du jeu et de ses règles sur le site de la fédération française de go (FFG)


Mise à jour le Dimanche, 09 Septembre 2012 14:28